Scoop:

RDC:Le ministre Maker Mwangu doit être déçu : La rentrée des classes n’a pas été au rendez-vous hier lundi !

496 Vues

RDC:Le ministre Maker Mwangu doit être déçu : La rentrée des classes n’a pas été au rendez-vous hier lundi !

Contrairement au calendrier scolaire établi par le gouvernement de la République, la rentrée des classes n’a pas eu lieu hier lundi 5 septembre 2016 sur l’ensemble de la capitale !

Des informations qui attendent encore d’être confirmées par des sources indépendantes en provenance des régions de l’arrière pays indiquent  quant à elles que la rentrée des classes a été aussi trop timorée dans les  chefs-lieux de plusieurs provinces, tandis qu’elle a été absolument nulle dans les contrées les plus reculées des agglomérations urbaines.

Alors que l’opinion nationale et internationale s’attendait à un discours officiel très enthousiaste, destiné  à contourner efficacement les appels à une journée sans écoles lancés le week-end dernier par les forces politiques et sociales acquises au changement, ce sont plutôt des émissions radiodiffusées de façons sporadiques   qui ont été suivies tant bien que mal par la population, faute d’énergie électrique dans la plupart des maisons dans les villes et campagnes du pays.

A l’écoute de quelques émissions des rares radios et  télévisions captées hier lundi à Kinshasa, on a eu l’impression d’être en présence de parents encouragés à envoyer leurs enfants à l’école sans un seul sou pour payer les frais d’écolage, sans fournitures de classe et sans uniforme réglementaire et, plus grave encore, sans moyens de pourvoir les enfants en nourriture et en médicaments pour certains malades  d’entre eux.

Elle a été un franc succès !

La journée villes et campagnes sans écoles hier en RDC a été une réussite, grâce à une parfaite conjugaison de deux faits importants. Il s’agit de l’aggravation de la fracture sociale et la peur de l’agressivité représentée par le pouvoir en place au pays et dont les agissements imprévisibles représentaient un danger réel pour les élèves à la rentrée des classes hier lundi, notamment dans les centres urbains et semi-urbain, où les éléments des forces de l’ordre et de sécurité sont habituellement très remuants voire très violents à l’endroit de n’importe qui, y compris des enfants !

Il y a lieu donc d’affirmer encore une fois sans crainte d’être contredit que la rentrée de classes n’a pas été au rendez-vous hier lundi dans la capitale et dans plusieurs localités de l’arrière-pays.

Le ministre Maker Mwangu, qui a réussi à résister tant bien que mal aux nombreuses bourrasques qui ont secoué l’équipe de l’exécutif central au cours des cinq dernières années,  serait très déçu et en voudrait à mort aux parents d’élèves du pays ainsi qu’aux forces politiques et sociales acquises au changement, qui ont démontré que celles-ci échappent à son contrôle !

La dernière en date de secousses qui allait mettre un terme à son long règne au ministère de l’Enseignement primaire et secondaire est sans nul doute le démembrement de l’ancien ministère en charge de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel, qui a été amputée au profit de son irréductible rival en la personne de Jean Nengbangba !

La journée villes et campagnes écoles mortes a vécu, mais ses enseignements sociopolitiques demeureront dans la conscience collective, qui l’a diversement appréciée, mais en retenant qu’elle a été un franc succès.

Par Bamporiki Chamira



Dans la même rubrique



Commentaires