Scoop:

RDC: Franck Diongo porte plainte contre la République

539 Vues

RDC: Franck Diongo porte plainte contre la République

Le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), parti de l’opposant et député national Franck Diongo, à travers ses avocats, a déposé, hier jeudi 22 septembre 2016,

Réagissant après les évènements de lundi et mardi derniers et l’incendie du siège de son parti
Selon le leader du MLP, la plainte déposée auprès du PGR porte sur crimes contre l’humanité, destruction méchante, violation de domicile, incendie volontaire, atteinte aux droits garantis aux particuliers

Le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), parti de l’opposant et député national Franck Diongo, à travers ses avocats, a déposé, hier jeudi 22 septembre 2016, une plainte chez le procureur général de la République, à charge de la République et consorts.

Par consorts, Franck Diongo qui a annoncé cette information hier dans un point de presse, a cité quelques personalités de la Majorité, notamment Evariste Boshab, Aubin Minaku, Pius Mwabilu, Henry Mova, Papy Tamba, Claude Mashala, Yves Kisombe et JC Kadima.

La République ainsi que toutes ces personnalités citées sont accusées par l’auteur de la plainte de crime contre l’humanité, destruction méchante, violation de domicile, incendie volontaire et atteinte aux droits garantis aux particuliers.

Car, comme le sait l’opinion tant nationale qu’internationale, le 19 et le 20 septembre derniers, lors de la manifestation pacifique et autorisée de l’Opposition, des manifestants, dont une dizaine du MLP, ont été tués par balles, les sièges de certains partis de l’Opposition incendiés nuitamment, plusieurs personnes arrêtées, parmi lesquelles celles du MLP.

La justice congolaise est donc mise à rude épreuve. A la question de savoir s’il est sûr que le droit sera dit en toute impartialité dans cette affaire, l’élu de la Lukunga a répondu qu’il s’agit là d’un test de sincérité.  » Nous portons plainte parce que nous ne voulons pas nous faire justice « , a-t-il déclaré. Néanmoins, a-t-il poursuivi,  » je mets en garde le PGR contre toute instrumentalisation de la justice « .

Son souci majeur est que les auteurs de ces actes en répondent conformément aux lois de la République. Franck Diongo rappelle qu’il fait la politique de la non violence depuis des années, surtout qu’il est démocrate.  » J’ai sacrifié ma jeunesse pour ce pays.

J’ai été fait prisonnier dans tous les régimes. Ce n’est pas ces menaces ni atrocités qui me feront baisser les bras. Au contraire, cela ne fait qu’encourager ma ferme volonté politique et ma détermination à continuer à défendre la démocratie en République démocratique du Congo et le respect de la Constitution « , a-t-il souligné.

Dans un autre registre, Franck Diongo de l’Alternance pour la République (AR) a salué la bravoure et la détermination du peuple congolais pour avoir bravé la peur le 19 et le 20 décembre derniers, pour signifier au régime en place qu’il tient à l’alternance démocratique au sommet de l’Etat à la date fixée par la Constitution.

Et il a garanti à l’ensemble du peuple que l’élection présidentielle aura bel et bien lieu dans les limites fixées par la Loi fondamentale.

Quant à l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tient à New York, le président national du MLP a vivement remercié le président de la République française, François Hollande, pour avoir dit haut et fort, lors de son intervention mercredi 21 septembre, ce qu’il pense de la situation chaotique en République démocratique du Congo.

Par Stone



Dans la même rubrique



Commentaires