Scoop:

RDC: 19 décembre, la MONUSCO prête à toutes éventualités

656 Vues

RDC: 19 décembre,  la MONUSCO prête à toutes éventualités

Avec un plan de contingence à sa disposition, la mission onusienne souhaite l’aboutissement heureux des Négociations directes sous la médiation de la CENCO

 

Suite à la psychose  régnant dans le pays à l’approche de la date de 19 décembre prochain, sanctionnant la fin du mandat constitutionnel de l’actuel président de la République, des stratégies sont arrêtées afin de  prévenir d’éventuels  dérapages.

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) se prépare déjà pour faire face à toutes les situations.

C’est au cours de la conférence hebdomadaire de la MONUSCO, organisée hier mercredi 14 décembre, que les professionnels des médias ont été mis au courant de l’action qui sera menée précisément à la date précitée.

Selon le Porte-parole a.i de la MONUSCO,  Théophane Kinda, « la MONUSCO et les Nations Unies dans son ensemble ont préparé un plan de contingence.  C’est un plan de protection appropriée en cas de détérioration de la situation. En termes clair, nous avons renforcé notre présence à Kinshasa, Lubumbashi, Goma, etc.

Nous avons aussi renforcé des patrouilles de jour comme de nuit et notre capacité de surveillance. En plus de cela, nous avons aussi des équipes mobiles d’évaluation et de suivi pour voir comment la situation évolue, et en cas de nécessité nous sommes prêts à intervenir sans être surpris ».

C’est dans ce cadre, poursuit-il, que la MONUSCO a aussi appuyé la Police Nationale Congolaise (PNC) de façon à les aguerrir et leur donner des éléments d’informations. « Ils seront également sensibilisés sur comment faire une gestion démocratique de foules, ce qui implique le respect scrupuleux des droits de l’homme et l’utilisation non excessive de la force, et nous recommandons la non utilisation des armes létales » a signifié Théophane Kinda.

Cependant, l’orateur a espéré qu’ils ne vont pas pouvoir mettre en œuvre ce plan de contingence s’il y a un consensus entrainant la paix  et éloignant  la violence ou les dérapages. Concernant le nombre de soldats à déployer sur le terrain, le porte-parole a.i de la MONUSCO a déclaré ne pas pouvoir donner de chiffre exact.  Il a toutefois signalé qu’ils étaient passés de deux à quatre compagnies.

Dialogue, l’unique solution à la crise

Pour sortir la RDC de l’impasse dans laquelle elle se trouve actuellement, Théophane Kinda soutient tout simplement la voie du dialogue, avant de rappeler que la MONUSCO a toujours soutenu les différentes discussions initiées par certaines organisations internationales. « Nous avons toujours dit que c’est le dialogue qui doit prévaloir.

Nous devons discuter. Et en dehors du dialogue il n’y a pas d’autres issues. Donc nous espérons qu’à l’issue des négociations qui sont en cours au Centre interdiocésain, il y aura un Accord qui va nous éviter de faire des hypothèses comme nous les faisons maintenant.

Nous avons foi et espérons que des solutions pourront sortir de ce dialogue en cours avec la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) »,a-t-il soutenu.

Par Tantia Sakata/La Tempête



Dans la même rubrique



Commentaires