Scoop:

RDC: CENI-CENCO: ÉCHANGES SANS TABOUS

400 Vues

RDC: CENI-CENCO: ÉCHANGES SANS TABOUS

La Commission électorale nationale indépendante souhaite que les évêques fassent des bons offices pour arriver à un consensus certain qui permettra d’avoir des élections apaisées

 

Le président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Corneille Nangaa Yobeluo, a conduit une importante délégation composée des membres du bureau et de l’Assemblée plénière auprès du bureau de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO-, lundi 15 août dernier, au Centre interdiocésain du Kinshasa. Avec Messeigneurs Utembi, et Fridolin Ambongo, respectivement président et vice-président de la CENCO, qu’entouraient le Secrétaire général et le 1er Secrétaire général adjoint de la CENCO, les membres de la CENI ont échangé pendent plus de deux heures. Question de s’enquérir à la source de l’évolution et des garanties réelles qu’offre le processus électoral par rapport au contexte politique du moment. C’étaient des échanges sans tabous. La Commission électorale nationale indépendante souhaite que les évêques fassent des bons offices pour arriver à un consensus certain qui permettra d’avoir des élections apaisées. Les évêques, eux, ont recommandé à la CENI «de communiquer parce qu’à un moment donné, certains acteurs estiment qu’il y a des choses qui ne sont pas rendues publiques».
L’évolution du processus électoral était au menu des échanges entre la CENCO et la CENI. Les prélats catholiques dans leur mission de conciliation pour le démarrage effectif du dialogue national inclusif ont estimé bon d’échanger directement avec les membres de la Commission électorale nationale indépendante sur l’évolution du processus électoral et surtout sur le consensus nécessaire quant à l’organisation apaisée des élections. Dans une ambiance empreinte de convivialité, Corneille Nangaa a présenté des avancées et des perspectives du processus électoral en cours. Une occasion pour le n°1 de la CENI d’expliquer, une fois de plus aux Princes de l’Eglise catholique, l’importance de la Révision du fichier électoral qui poursuit son chemin sans désemparer dans la province pilote du Nord-Ubangi et dont les opérations vont s’étendre progressivement dans d’autres provinces opérationnelles à travers les autres provinces de la République. Corneille Nangaa a tout d’abord remercié la CENCO de l’initiative de rapprochement des vues des uns et des autres afin de permettre un consensus politique dans un futur proche dans la perspective de débloquer le processus électoral. Il a également profité de cette aubaine propice pour annoncer la publication imminente du chronogramme de cette Révision du fichier électoral dès la fin de la semaine en cours, question de fixer l’opinion tant nationale qu’internationale sur la durée que prendra cette opération primordiale pour l’organisation des élections transparentes, crédibles et apaisées en RD-Congo. La Commission électorale nationale indépendante souhaite que les évêques fassent des bons offices pour arriver à un consensus certain qui permettra d’avoir des élections apaisées. Il est donc important que les acteurs se mettent d’accord sur la voie à suivre, a martelé devant la presse Corneille Nangaa, avant d’ajouter que l’apport de l’Eglise catholique à ce processus est à trois niveaux: « la mobilisation générale de tous les RD-Congolais pour l’enrôlement des électeurs, l’importance du plaidoyer de l’Eglise auprès du gouvernement, des institutions de la République et de la Communauté internationale sur les grands défis en suspens, c’est-à-dire, logistique, financier et sur l’adoption de certaines lois encore en souffrance».
Recommandation de la CENCO
Lors de la rencontre, les évêques ont recommandé à la CENI «de communiquer parce qu’à un moment donné, certains acteurs estiment qu’il y a des choses qui ne sont pas rendues publiques».Pour pallier à ce déficit, le président de la CENI a annoncé pour le samedi 20 août dernier la tenue de la réunion du Comité de liaison, cadre par excellence de concertation entre la CENI et les délégués des partis politiques dûment mandatés et accrédités à la CENI. Cette réunion qui regroupe les partis politiques régulièrement reconnus en RD-Congo se tiendra au Palais du peuple. Le Comité de liaison est une occasion de plus pour aborder la question du processus électoral sans tabou avec les parties prenantes à ce processus tant attendu par toute une nation.
Christian BUTSILA



Dans la même rubrique



Commentaires