Scoop:

RDC : A travers l’USAID et le CDC : Les USA ont apporté une contribution louable à la riposte contre la fièvre jaune

523 Vues

RDC : A travers l’USAID et le CDC : Les USA ont apporté une contribution louable à la riposte contre la fièvre jaune

A travers l’USAID, près d’1 million de dollars ont été apportés en soutien à l’Institut National de Recherche Bio-Médicale (INRB) dans le cadre du projet PREDICT

Depuis le lancement, le 17 Août dernier, de la campagne de vaccination préventive contre la fièvre jaune en RDC par le gouvernement congolais, les États-Unis, à travers l’USAID et le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), ont apporté un soutien essentiel à la riposte à l’épidémie de fièvre jaune dans plusieurs domaines.

A travers l’USAID, près d’1 million de dollars ont été apportés en soutien à l’Institut National de Recherche Bio-Médicale (INRB) dans le cadre du projet PREDICT afin d’approvisionner l’INRB en équipement nécessaire pour poursuivre le diagnostic de la fièvre jaune.

L’USAID a également travaillé à travers un partenaire existant (MSH, IHP +) pour aider le CDC à se procurer les équipements nécessaires et du temps de personnel pour une étude portant sur l’immunogénicité du dosage fractionné / minimal du vaccin contre la fièvre jaune. L’étude est menée par INRB avec l’appui technique du CDC et le financement de l’USAID. Cette étude se déroule dans 6 des 2000 sites de vaccination à travers Kinshasa à partir du 17 au 26 Août.

Il faut noter que l’utilisation du dosage fractionné / minimal dans cette campagne peut conférer un an de d’immunité aux personnes vaccinées. L’étude permettra d’établir si la protection dure en réalité plus d’un an, relâchant ainsi la pression sur un stock mondial limité de vaccins contre la fièvre jaune.

Des experts américains impliqués

En termes de support technique, plusieurs experts du CDC et d’USAID travaillent avec le Ministère congolais de la santé, l’INRB notamment dans la gestion des données, l’assurance qualité et les mises à jour quotidiennes.

Le gouvernement américain à travers ses experts participe régulièrement aux réunions et contribue à l’identification de la formation continue des besoins et l’élaboration des programmes.

Il faut souligner que la plupart des plateformes développées pour mettre en œuvre la campagne de vaccination contre la polio avec succès ont été utilisées pour soutenir la campagne actuelle contre la fièvre jaune. L’USAID a financé les activités EPT (menace de pandémie émergente) en RDC depuis 2010, notamment en formant le personnel de santé pour prévenir, détecter et répondre aux menaces épidémiques et renforcer les capacités de laboratoire, avec un budget EPT de 17 millions $ pour l’exercice 2015 à 2017.

Signalons enfin qu’à travers GAVI, l’Alliance pour le vaccin, le gouvernement américain, qui est le 3ème plus grand donateur de GAVI, soutient l’introduction de nouveaux vaccins à travers le système de routine, tout en fournissant également un soutien à la réserve mondiale de quelques vaccins essentiels, y compris la fièvre jaune, qui peuvent être déployées pour des campagnes ciblées.

Gavi fournit plus de 10 millions $ de soutien pour le vaccin contre la fièvre jaune et les coûts opérationnels pour soutenir la campagne actuelle de vaccination

Par Godé Kalonji



Dans la même rubrique



Commentaires